Ter­roir et cul­ture biologique

abDepuis la créa­tion du Domaine, la pro­duc­tion de vins respec­tant le sol et la nature envi­ron­nante reste au cœur des pro­jets de développe­ment. C’est ainsi que depuis 1996, les vignes sont cer­ti­fiées cul­ture biologique et con­trôlées par Eco­cert. L’intégralité du vig­no­ble est élevée sans pes­ti­cides, her­bi­cides ou engrais chim­ique. La pro­tec­tion phy­tosan­i­taire est essen­tielle­ment basée sur l’utilisation du soufre et du cuivre.

La Provence est glob­ale­ment une région aride et peu accom­modante à la cul­ture. Cepen­dant, c’est de l’alchimie entre des con­di­tions cli­ma­tiques par­fois extrêmes et son sol peu fer­tile, qu’émerge ce ter­roir d’exception.

profils pédologiques

Le sol est sablo-​calcaire avec une forte charge caill­ou­teuse. Le sous-​sol pro­fond et fil­trant per­met un drainage par­fait et un réchauf­fe­ment rapide du sol.

Le cli­mat se car­ac­térise par des étés chauds et secs, baignés d’un soleil par­ti­c­ulière­ment généreux et bal­ayés par le Mis­tral, vent du nord dom­i­nant et fort qui con­tribue naturelle­ment au main­tien du bon état san­i­taire du vig­no­ble.
De ce ter­roir d’exception nais­sent chaque année de grands vins provençaux, con­cen­trés, riches en couleur, en arômes et en saveurs.

Respectueuses de cette nature, les tech­niques de tra­vail restent tra­di­tion­nelles : le chaus­sage et déchaus­sage ainsi que les labours super­fi­ciels répétés assurent le désherbage.
La taille est très sévère, en Cor­don Royat pour les vignes établies sur palis­sage sur deux ou trois niveaux ou en Gob­elet.
Le ren­de­ment moyen des vignes est volon­taire­ment lim­ité à 35 hl/​ha. Afin d’optimiser la qual­ité des fruits, les ven­dan­ges sont effec­tuées manuelle­ment et font l’objet d’un tri rigoureux .